Les motifs s’affichent aux Arts Déco

1. Visuel de l’exposition ‘Faire le mur, 4 siècles de papiers peints’ Marrouissa Jannelle, 2015

Par un bel après-midi d’avril, Martin vous emmène… faire le mur. Et c’est au musée des arts déco de Paris que l’escapade commence. Quatre siècles de papiers peints sont exposés, avec plus de 300 motifs du XVIIème à aujourd’hui. 300 motifs ! Il n’en fallait pas plus à Martin pour être dans tous ses états !

Tiens, tiens, ça nous rappelle quelque chose… pas vous ?

Arrivé en France au XVIIIème siècle et introduit par des voyageurs rentrant de Chine, le papier peint a très vite conquis les manufactures françaises. Elles s’en sont emparés, créant, avec de nombreux artistes, des motifs tous plus surprenants. Nous trépignons d’impatience de les découvrir. En poussant les portes de cette aile du Louvre, nous plongeons dans un foisonnement de motifs. Quelle source d’inspiration !  Des motifs les plus simples, à l’instar des dominos ambiance « arts déco » de Jourdain ou du Corbusier, aux plus compliqués avec les arabesques royales des manufactures Arthur & Grenard ou Reveillon, chaque salle nous réserve son lot de surprises. La nature luxuriante aussi a une place de choix dans les papiers peints, véritable invitation aux pérégrinations et à la découverte. On déambule entre des pièces anciennes de 1786, on s’émerveille devant d’autres bien plus contemporaines, comme Skeleton du Studio job.
2. Skeleton – collection The New Domestic landscape, graphiste :  Studio Job, éditeur : Domestic, impression numérique sur intissé, 2008 © Les Arts Décoratifs, Paris / Photos : Jean Tholance
19. L’Eden, papier peint panoramique, Joseph Fuchs, Manufacture Desfossés, 1861, papier continu à pâte mécanique, fond bleu brossé à la main, impression polychrome à la planche de bois © Les Arts Décoratifs, Paris / Photos : Jean Tholance

« Les murs, symboles de l’enfermement, nous transportent… »

Une salle entière rend hommage aux trompes-l’oeil : des drapés donnent l’illusion d’un jeu de textiles, des portes plus vraies que nature incitent à être poussées, des villes prennent vie sous nos yeux ébahis. Nous avions jusqu’alors sous-estimé le pouvoir des papiers peints. Les murs du quotidien deviennent un espace de création, témoin des différentes époques. Le papier peint s’érige au rang d’art. Il n’est plus juste une surface couvrante : il crée des univers nouveaux, des sensations ou encore des ambiances nécessitant des procédés de fabrication complexes. Le papier peint reflète les différentes époques, nous transporte, modifie nos repères et sollicite notre imagination. Il libère le mur de sa fonction première.
7. Manhattan, fabricant et éditeur : AS Création, expansé sur intissé, 2012 © Les Arts Décoratifs, Paris / Photos : Jean Tholance
21. Papier peint à motif répétitif à bordures, France, 1810/1820, papier rabouté, fond gris brossé à la main, impression à la planche de bois © Les Arts Décoratifs, Paris / Photos : Jean Tholance

« Les papiers peints nous ont littéralement emballé »

Après avoir déambulé quelques heures dans ce paradis du motif, Martin est sorti conquis de cette visite. On n’a pas pu s’empêcher de faire le parallèle avec notre signature « passé-contemporain »… Et si, nous aussi, nous nous lancions dans les papiers peints ? Une idée qui commence à germer dans l’esprit de Martin.

Coming soon…

Laissez un commentaire